Crimes de guerre nazis en Agenais. Seconde guerre mondiale en Lot & Garonne

Résumé de toute la tragédie

vendredi 10 décembre 2010 par Michel Sercan

Ont donc été fusillés et massacrés au village : Marius BAZILLE- 27ans, Marcel CASTEX -17ans-, Gabriel DOSTES -33ans-, Pierre DOUMIC -65ans-, Marcel FONTAINE -30ans-, Raymond FROSSARD -23ans-, Georges GAENTZLER -31ans-, Émile ROUTABOUL -35ans-, Jean SERCAN -35ans-.

Leurs crimes commis, HANACK ramène avec lui à AGEN GUICHARD. Fin juin, il sera transféré à la prison St Michel à Toulouse en compagnie de JACQUES Eugène et Paul ESCH. Tous trois seront libérés le 19 août 1944 par la résistance, quand les Allemands partent définitivement. Les waffen S.S regagnent Valence d’Agen, dont les plus « fiables » quitteront, selon l’ouvrage de Guy PENAUD vers 1H du matin le 8 juin, Valence pour entamer leur sinistre parcours vers la Normandie.

C’est Paul ESCH, qui, lors du transfert d’André MAZEAU de Saint Amans à AGEN en septembre 1945, a prononcé son éloge funèbre.

Ainsi, la tragique journée se sera soldée par 17 victimes et aura laissé 17 orphelins.

Vous souhaitez de plus amples précisions, utiliser le formulaire « Contact » du site.


Portfolio

Laclotte Nouvelle République
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 147862

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Reconstitution de la tragédie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.23 + AHUNTSIC

Creative Commons License